Luang Prabang
  

Luang Prabang

Luang Prabang, Laos le 06/03/2011

 

On quitta donc la capitale pour rejoindre la sublime et très touristique ville de Luang Prabang, mais avant ca ont du tester le charme des transports publics. On s’était préparé a des bus de merde mais avec ce 1er, le Laos est en course pour gagner la coupe des transports les plus pourris.

 

On arriva à 6h du mat comateux et avec des courbatures et des bleus de partout vu la nuit. On trouva par chance une guesthouse rapidos, Myr tomba dans les bras de Morphé et Ju trouva le courage de partir à la recherche du petit dej et surtout en profita pour prendre des photos sublimes du levé du soleil sur le Mékong et voir les moines parcourir la ville pour récupérer les offrandes auprès des habitants.

 

On prit vite un petit rythme pour palier au problème de cuire sous 37°,  en se levant a 8h pour les visites, en dormant l’après midi et en ressortant vers 16h30.

Autres souci de taille, le petit dej, qui plus français tu meurs, se résume a une baguette sous le coude et de la confiture…. Ju en a envie de se tirer une balle.

 

Ultime souci le cout de la vie, car même si on réussit à trouver des logements corrects et pas chers, le reste est une ruine, les 2 repas par jour nous revenant plus chers que dans tous les autres pays déjà fait, et les transports vu le prix de l’essence (quasiment 1€) sont un gouffre financier sans parler des activités payantes qui sont plus du foutage de gueule qu’autre chose.

Par contre on déchanta vite en croyant qu’il y avait des prix pour touristes et locaux, car certes pour nous il faut négocier des fois pour avoir le bon prix, mais les Laotiens eux payent tout aussi cher et on se demande comment vu qu’ils n’ont pas le même pouvoir d’achat que nous… .

 

Heureusement en dehors de ca les Laos nous font vite oublier nos traquas des qu’on les fréquente, gens simples, gentils, super souriants, se fendant la poire comme les mamas boliviennes, aimant négocier et ne te voyant pas encore comme un porte monnaie. Bref un pays authentique et sublime, avec un peuple certes meurtri par les guerres et un régime qui hélas creuse de plus en plus un faussé entre les classes sociales mais qui n’entame en rien leur joie de vivre.

 

Revenons à nos moutons, la visite de cette sublime ville coloniale qui a chaque coin de rue te fait prendre 10 photos !!!

Beaucoup de jolis temples également avec une vie monastique, la visite du musée du palais royal ou se trouvent de jolies pièces de collection, et l’ascension du mont Phu Si pour voir le couché du soleil. On put assister aussi à une procession dans un temple haute en couleur, ou les fideles nous ont même offert une boisson a base de pruneaux super bonne. On ne manqua pas non plus de faire une expédition en vélo dans les alentours ce qui nous permit de voir notre 1er combat de coqs !!!

Marrant de voir les locaux s’excitaient mais assez glauque le combat en lui-même.

Mais Prabang ne serait pas Prabang sans son marché artisanal nocturne occupant toute l’avenue principale de la ville. (Conseil si vous passez par Vientiane faites vos achats là-bas, c’est beaucoup moins cher).

 

Hélas on ne put faire de virées sur le Mékong pour voir les grottes et villages car cela était vraiment trop cher pour nous.

Mais on se consola a chaque fin de journée en finissant sur la terrasse d’un café au bord du Mékong à boire un fruit-shake devant le couché du soleil.
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Laos